Quelques mots sur moi


Tous les chemins mènent à la sophrologie…

Je fais partie de ces personnes qui ont eu un parcours atypique, avec en tête, l’idée de saisir les opportunités pour faire suffisamment d’expériences, professionnelles et humaines dans le but d’apprendre,  de progresser, d’échanger, de partager, de dépasser certaines peurs, de repousser certaines limites. C’est sans doute pour cela, qu’après avoir travaillé dans le commerce, j’ai bifurqué dans le domaine du spectacle vivant, puis en quête de sens, vers la sophrologie .

Pourquoi la sophrologie?
Résolument, pour la fascination que j’ai toujours eu, pour l’être humain:
sa complexité, sa psychologie, ses forces, ses faiblesses, ses contradictions, sa part d’ombre et de lumière.
Mais aussi, grâce aux rencontres et aux situations, à travers lesquelles, je me suis rendue compte que je savais porter une attention particulière à « l’autre », écoute, compassion, bienveillance.
Puis, en faisant le constat, que le contexte difficile et en perte de repaires,  générait derrière les apparences, beaucoup de stress, d’inconfort, de mal être.
Enfin, la frustration et l’impuissance ressenties, lorsque j’ai dû accompagner des personnes proches, atteintes de maladies graves (cancers, opérations à cœur ouvert, maladies dégénératives).
Tout cela m’a amenée à de nombreuses interrogations et de fait à une remise en question profonde.
Et c’est à titre personnel, d’abord,  que je me suis tournée vers la sophrologie pour apprendre à respirer et à équilibrer mon état émotionnel.  Au fil des séances, j’ai pris conscience, que j’allais de mieux en mieux, et que j’étais « l’air de rien « , en train de résoudre des problèmes de colopathie fonctionnelle, que je me faisais d’avantage confiance et surtout,  j’ai arrêté de fumer facilement.

Le métier de sophrologue, s’est alors imposé à moi comme une évidence, et pour cela, je me suis formée à l’Institut de sophrologie de Paris, où j’ai obtenu la reconnaissance professionnelle (avec le titre inscrit au registre national des certifications professionnelles – RNCP).
Depuis, plus de trois ans maintenant, j’exerce en cabinet à Dourdan, où je reçois, adultes, ados, ou enfants, je me déplace également à domicile à Dourdan et à Paris.
J’anime aussi et  plusieurs fois par semaine, des séances collectives, pour une grosse association Dourdanaise ( 10 à 15 personnes par groupe) et j’ai rejoint récemment, la résidence de seniors autonome « Les Girandières »pour y animer une séance collective hebdomadaire.
La sophrologie me permet de transmettre des outils accessibles à tous ceux qui le souhaitent, pour vivre mieux dans le quotidien et bien au delà. Je suis souvent le témoin d’évolutions significatives ou de transformations, dans ce travail d’accompagnement.

Partager cet article